FAUSSES ACCUSATIONS

 

Georges Dupuy, militant québécois décédé en 2010, avait en 2000 publié un livre où il dénonçait les fausses accusations. Son titre représente le raccourci le plus saisissant pour décrire la situation..

 

 

 

Nous envisageons ici exclusivement le phénomène des fausses accusations d’abus sexuel (attouchements, agressions sexuelles, tentatives de viol ou viols sur des enfants ou des femmes, harcèlement sexuel sur des femmes) portées contre des hommes.

Si nous employons l’expression "fausses accusations", c’est bien entendu que nous savons pertinemment qu’il en existe de "vraies". En aucun cas, il ne s’agit de remettre en cause les accusations dans leur ensemble.

Outreau est connu, mais la formule qui donne la meilleure idée de l’ampleur du phénomène est le titre d’un article de Florence Rault : Des Outreau par dizaines (Libération, 24 avril 2004).

Le scénario d’Outreau était atypique : deux femmes pédophiles, dont une incestueuse, y accusaient des adultes des deux sexes d’abus sexuels sur des enfants, pour se dédouaner. Dans la quasi-totalité des cas, les fausses accusations entrent dans les catégories suivantes :

dans les situations de divorce, proférées contre le père par la mère  : pour obtenir la résidence des enfants, elle l’accuse d’abus sur ceux-ci ;

- ou, dans le même contexte, proférées contre le père par un ou des enfants du couple, manipulé(s) par la mère ;

- ou proférées par un(e) enfant contre son père (ou un autre homme de la famille - affaire Iacono), pour lui nuire ou attirer l’attention (affaire Virginie Madeira) ;

- par des élève(s) ou d’anciens élèves contre un enseignant, pour lui nuire / ou attirer l’attention / ou régler des problèmes personnels ;

- par une fille de parents traditionalistes, contre une relation masculine ponctuelle, pour se préserver des reproches de ses parents ;

- par des femmes adultes, contre leur (ex) -mari ou (ex)-compagnon pour se venger d’une rupture / ou obtenir un bénéfice financier ;

- par des femmes adultes, contre une relation masculine ponctuelle, pour se préserver du reproche d’infidélité du compagnon ou mari / ou attirer l’attention / ou obtenir de l’argent (affaire Johnny Halliday) / ou régler des problèmes personnels / ou le discréditer (affaire Assange, d’ordre politique) ;

- par des femmes adultes contre des hommes qui ne leur sont rien, pour attirer l’attention, et/ou pour régler des pathologies personnelles. Par "pathologies personnelles", nous entendons par exemple : désir de vengeance contre l’ensemble des hommes (misandrie), suite à un abus réel de la part de l’un d’entre eux auquel l’accusatrice ne peut plus ou n’ose pas s’en prendre directement (par exemple le père ou un proche) ; faux souvenirs induits ; syndrome de Munchausen par procuration.

Il est à noter que si les pathologies misandres ont toujours existé, elles trouvent aujourd’hui dans la crédulité et le laxisme de la société la possibilité d’un parfait exutoire.

Il est juste de noter que quelques femmes en ont également été victimes. Mais les fausses accusations sont un phénomène qui résulte directement de l’imprégnation misandre de la société : elles visent les hommes, car la misandrie a installé une image des hommes qui les transforme en accusations crédibles.

 

Voir aussi le dossier du GES (Groupe d’études sur les sexismes) :

g-e-s.fr/base-de-documentation/dossiers/les-fausses-accusations-dabus-sexuel/

 

Beaucoup de drames, beaucoup de livres. Par exemple :

Anne et Philippe Sirvent. Papa a fait mal. Calmann-Levy, 2004

Anthony Bernabeu. Journal d’un instituteur en garde à vue. Calmann-Levy, 2005

Loic Secher, Eric Dupond-Moretti. Le calvaire et le pardon. Michel Lafon, 2013

Christian Iacono. Le mensonge. Sudarenes, 2016

Voici ceux d’ Outreau :

Florence Aubenas. La méprise : l’affaire d’Outreau. Seuil, 2005

Karine Duchochois. Moi, Karine, innocente et cassée. Plon, 2004

Daniel Legrand, père et fils. Histoire commune. Stock (Les documents)

Alain Marécaux. Chronique de mon erreur judiciaire : une victime de l’affaire d’Outreau. Flammarion, 2005

 

Deux livres (épuisés) du courageux psychiatre Paul Bensussan sont téléchargeables gratuitement sur son site :

Inceste, le piège du soupçon (Belfond, 1999)

La dictature de l’émotion (avec Florence Rault / Belfond, 2004)

paulbensussan.fr/index.php/paul-bensussan-ouvrages.html

Les livres fondamentaux sur le sujet, au sens où ils situent le problème dans le contexte de la société misandre, sont : 

- dans le contexte québécois : Georges Dupuy. Coupable d’être un homme. VLB, 2000

- dans le contexte européen : John Goetelen. La femme est-elle vraiment l’avenir de l’homme ? Marco Pietteur, 2006. Interview de lui : la-cause-des-hommes.com/spip.php ?article406&var_mode=calcul Son site  : www.hommecible.com

- un extrait (chap. 4) d’un livre québécois sur les violences sexuelles en général : Michel ST Yves. Les fausses allégations d’agression sexuelle chez l’adulte.http://www.cifas.ca/PDF_livreCifas/04-Les_fausses_allegationsPP_63-77.pdf

 

Des films.

Deux films se situant dans le contexte scolaire, réalisés bien avant que le phénomène ne prenne une ampleur massive :

Le verdict (Term of trial). Peter Glenville. 1962. Avec Laurence Olivier, Simone Signoret, Sarah Miles

Les risques du métier. André Cayatte. 1967. Avec Jacques Brel.

Deux films s’inscrivant dans la problématique contemporaine :

Présumé coupable, de Vincent Garek. 2011. D’après le livre d’Alain Marécaux

La chasse. Thomas Vinterberg. 2012

 

 

 

Documentaires

Marie-Monique Robin. L’école du soupçon. Documentaire, France 5, 2007
 
Accusés à tort ("Dans les yeux d’Olivier") du 14 octobre 2015 traite de l’affaire Alain Hodique. A partir de 3’.

http://www.france2.fr/emissions/dans-les-yeux-d-olivie

Stéphanie Trastour. Emprise mentale, quand la thérapie dérape, diffusé en avril 2016 sur France 5. Très instructif. Tecnique des faux souvenirs induits. Portrait de faux thérapeutes traduits en Justice : Benoît Yang Ting, Jacques Masset, Claude Sabbah.

 

Des sites

Un site sur les erreurs judiciaires en général : blogdesinnocents.canalblog.com/

Le site de l’AFSI, qui dénonce les faux souvenirs induits : http://fauxsouvenirs-afsi.org/

Et des sites de comités de soutien  :

soutien.jean-paul.degache.over-blog.com/ (Jean-Paul Degache, instit accusé d’un viol et d’attouchements par d’anciennes élèves, condamné en appel en mars 2010 à huit ans de prison, cassation rejetée)

bernardhanse.canalblog.com/ (famille de Bernard Hanse, enseignant faussement accusé qui s’est suicidé)

http://www.pauljacquin.com/  (Association Paul jacquin, instituteur alsacien, suicidé)

 

A l’étranger

Les fausses accusations au Congo : http://mediacongo.net/article-actualite-24870.html



SOUTENONS L’ENSEIGNANT DE GENLIS FAUSSEMENT ACCUSE DE VIOL SUR UNE ELEVE DE 4 ANS


DOSSIER : Fausses accusations, évaluations chiffrées


Fausses déclarations de violences sexuelles, vraies sanctions. Paris-Normandie.fr, 28 octobre 14


Affaire Iacono : un expert admet une "possible erreur". Nice-matin, 13 janvier 2012


Analyse du texte : "Combien de fois quatre ans ?" (2008) / Patrick Guillot


DOSSIER : Thierry Allègre (juré d’Assises / 2011 >)


ARCHIVE : Soutenons Jean-Paul Degache !


La jeunesse confisquée de six lycéens condamnés à tort. Libération, 13 avril 2009


USA : accusés de harcèlement sexuel en maternelle. Le Figaro, 7 avril 2008


"Je me sens justifié d’avoir fait front fermement et ouvertement". John Goetelen, avril 2008


« Il existe plusieurs formes de vérité », interview de Paul Bensussan. Libération, 17 mai 2004


DOSSIER : Virginie et Antonio Madeira (1999 > ?)


DOSSIER : les fausses accusations restent impunies


DEVOIR DE MEMOIRE : la circulaire Ségolène Royal (4 septembre 97)


DOSSIER : les fausses accusations dans l’Education Nationale


L’arme du soupçon d’inceste. L’Express, 15 avril 1999


RECENSION : Les affaires de fausses accusations d’abus sexuel (màj régulières)




Menu

Menu :