Les yeux de mon père. Michel Sardou, 2007


 

 

Les yeux de mon père

 

Une tristesse indéfinie
Et très étonné d’être au monde
Un peu surpris d’être en vie
Ils avaient la couleur du fer
Pas assez noirs, pas assez gris
Un ciel blanc barré d’un éclair
Et une tendresse infinie

Si j’avais été moins fier
Si j’avais fait un pas vers lui
Au lieu de le fuir et me taire
J’aurais mieux compris ma vie
Et si c’était à refaire
Si j’étais debout devant lui
C’est fou le temps, le temps qu’on perd
J’aurais deviné ma vie

Dans les yeux de mon père

Ses horizons très éloignés
Cette peur de s’être trompé de vie
Cette vie qu’il n’avait pas choisie
Ils avaient la couleur du fer
La couleur des hommes fatigués
Un ciel chargé d’au moins deux guerres
Et tellement d’amour à donner

Si j’avais été moins fier
Ne pas me croire meilleur que lui
Au lieu de me cacher sous terre
D’aimer ma mère plus fort que lui
Si seulement c’était à refaire
Je sais ce qu’il a ressenti
C’est fou le temps, le temps qu’on perd
J’aurais tout appris de lui

Dans les yeux de mon père

Il a préféré se taire
Attendre que je vienne à lui
Il ne s’est jamais vu en père
Il agissait comme un ami
Si j’avais été moins fier
Si seulement j’avais compris
C’est fou le temps, le temps qu’on perd
J’aurais tout appris de lui
Peut-être un peu plus près de lui
J’aurais deviné ma vie

Dans les yeux de mon père

 

Album Zénith, 2007

Paroliers : Jacques Veneruso / Michel Sardou / Patrick Hampartzoumian. Interprète : Michel Sardou

http://musique.ados.fr/Michel-Sardou/Les-Yeux-De-Mon-Pere-t117359.html

 

 


au monde
U



Imprimer

Menu

Menu :